Peut-on assister à un tournoi de sumo à Tokyo ?

Publié le : 15 novembre 20213 mins de lecture

Au Japon, les combats de sumo déterminent les six principales compétitions de lutte traditionnelle japonaise. Chaque mois impair, les combats sont organisés dans les quatre villes : Tokyo, Osaka, Nagoya ou Fukuoka. Cela donne aux touristes de nombreuses options pour vivre cette expérience merveilleuse.

Quand se déroule le combat des Sumo ?

Des compétitions officielles de Sumo nommées « Hon-Basho » ont lieu chaque mois impair. Ce match dure 15 jours, dont le dernier est consacré aux tournois les plus prestigieux. Lors d’une journée de la compétition, les combats pour les jeunes lutteurs commencent vers 9h00 et les compétitions pour les lutteurs certifiés commencent vers 15 h 00. Les compétitions de sumo ont lieu dans quatre villes du Japon :

Tokyo : au Kokogikan Sumo Hall (janvier, mai et septembre).

Osaka : à Furitsu Taiikukaikan (Mars)

Nagoya : à l’Aichi ken Taiikukan (Juillet)

Fukuoka : au centre de Kokusai  (Novembre)

Acheter une place pour assister au tournoi du Sumo

La plupart des salles de sumo sont indépendantes et disponibles sur des balcons, mais les vrais passionnés disposent de petites boîtes carrées pour 4 avec tables et oreillers. Vous pouvez également voir le spectacle de près depuis les sièges du bas autour de la zone de combats (les billets sont sur le côté du ring), mais attention : des gladiateurs tombent constamment parmi les spectateurs… Comptez entre 2 000 ¥ (16 €) pour une place non réservée et entre 3 000 et 9 000 ¥ (23 à 70 €) pour une place réservée. Il existe différentes formules dans le box, allant de 15 000 à 40 000 ¥ (115 et 300 €) par personne. Avec un « ticket 15 jours »(20 000 ¥- 150 €) vous pouvez entrer dans le stade tous les jours de la compétition.

Réserver son billet pour un combat de Sumo

Les billets ne s’achètent en principe qu’au Japon, excepté sur le site Ticket Oosumo (en anglais). Des places sans réservation sont mises en vente chaque jour du tournoi (350-400 places), à partir de8h ou 9h, directement auprès du stade et à raison d’une seule par personne. Mais la plupart sont sur réservations : par téléphone, sur place ou en ligne (à Oosumo, Lawson), généralement un mois avant le début de la compétition. Les billets sont également disponibles auprès de Ticket Pia, ces machines vendent une variété de billets de spectacle (remarque, tous sont en japonais). Par exemple pour Tokyo : à Shinjuku (pour Isetan ou Keio) ou Ikebukuro (pour Tobu). Le moyen le plus simple d’acheter des billets est peut-être de Konbini, comme partout (Lawson, FamilyMart et Seven Eleven).

Plan du site